Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Soirée Information DIACONAT

Une belle soirée pour en savoir plus (++++) sur les diacres.

Un diacre, c’est quoi ?
Une soirée « spécial-diaconiat » a rassemblé les paroissiens intéressés, le jeudi 4 octobre autour de Jean-François Gros de Somain, Philippe Moreel de Cambrai qui seront ordonnés diacres le 25 novembre, à Cambrai avec quatre autres « candidats » et Marcel Godin de Valenciennes, diacre depuis 23 ans, qui a pu témoigner de son expérience ! Leurs épouses respectives étaient présentes également !
Nous avons pu découvrir comment on devient diacre :
 l’appel : le candidat au diaconat ne demande pas lui-même à être diacre, il est « pressenti » par une équipe et le prêtre de sa paroisse lui en parle, lui propose… Une révélation, une surprise : « pourquoi moi ? » Libre à lui , en accord avec son épouse, ses enfants, d’y répondre !
Le cheminement : période de discernement, de formation pendant environ six ans au cours desquels, à tout moment il est possible de poursuivre ou d’arrêter ! Plusieurs week-ends de réflexion, d’approfondissement, d’études de parcours théologiques… Plusieurs rencontres avec l’évêque… Pendant toute cette période, le secret est de mise pour respecter la liberté de chacun.
L’accompagnement : une équipe se forme avec des personnes choisies par le candidat au diaconat. Cette équipe a un rôle important : elle « porte » le projet du candidat, elle est interpellée par l’évêque qui lui demande son avis.
La « mission » du diacre : Il peut donner son avis, exprimer ses désirs ; l’équipe d’accompagnement et l’EAP sont consultées. L’évêque, éclairé, décide et révèle habituellement sa mission au diacre, le jour de l’ordination. Cette fois, ce sera après une année d’observation. Le diacre n’est pas là pour seconder son curé ! Il peut cependant lui arriver de rendre des services de proximité pour les baptêmes et les mariages ! Il est au service des personnes en marge de l’Eglise, souvent dans le cadre de sa profession, dans un secteur qui dépasse les limites de sa paroisse, secteur qui peut être celui du doyenné et surtout du diocèse, en lien avec l’évêque.
Tous les « acteurs » : diacre et futurs diacres, leurs épouses, leur famille, les membres de l’équipe d’accompagnement, ont pu donner leur témoignage, faire part de leur joie, témoigner de leur foi, de leurs soucis, répondre aux questions. Une rencontre fort intéressante et instructive ! Reste à prier pour ces futurs diacres et à participer à leur ordination.
Thérèse Rudent

Article publié par Jean-François GROS • Publié Samedi 27 octobre 2012 • 4694 visites

Haut de page