/* */

Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Un bon moment de convivialité et de solidarité

Traditionnel Marché de Noël à Somain.

Samedi 9 et dimanche 10 décembre s’est tenu à la maison paroissiale de Somain le marché de noël habituel.

Organisé conjointement l’aumônerie de l’enseignement public, la catéchèse et le secours catholique, il se veut avant tout un temps de rencontre et de convivialité en cette période propice à la préparation de la fête de Noël.

Cette année, la pluie, la neige, le vent ont perturbé son bon déroulement et ont sans doute découragé plus d’un à faire le déplacement mais les petits échos relatés ci-dessous prouvent un vécu positif.

Les bénéfices potentiels permettront aux organisateurs de faire des dons pour aider à des opérations de solidarité.

 

Réactions :

« Bonne ambiance entre les différents mouvements. Discussions et partages avec des personnes venant faire un petit tour. Bonne implication des jeunes dans la préparation, la participation, le rangement »

A.L G

 

« Il faisait très froid le samedi. Beaucoup de solidarité pour le rangement. Les parents ont également participé à leur façon. Discussion avec les jeunes de passage à propos du projet de doyenné ».

J D

 

« Eclats de rire et belle complicité durant la préparation. Implication de plusieurs grands parents. Une famille a permis l’installation d’une partie du marché en fournissant et installant des tonnelles. On a dû affronter le froid et le vent mais on est content d’avoir donné notre temps. Un père noël plein d’humour et toujours de bonne humeur. Le café réchauffait le corps et la joie de donner et d’être ensemble réchauffait le cœur. Des jeunes qui donnent envie d’avancer par leurs rires et joie de vivre »

M.T

 

« Une bonne ambiance avec beaucoup de travail productif. Chacun donne et fait selon ses compétences. De la bonne humeur de bout en bout. Accueil chaleureux de tous les visiteurs, acheteurs ou non. Un monsieur agé a acheté un père noël, il était rayonnant avec cet objet dans les mains ; sans doute pouvait-il se l’offrir parce que ce n’était pas cher et cela faisait vraiment penser à un petit miracle de noël.

Pour tout ranger, des bras supplémentaires sont venus nous aider et les jeunes de l’aumônerie après avoir fait des crêpes pendant deux jours ont tenu jusqu’au bout avec énergie ».

CC

Article publié par Doyenné de l'Ostrevant • Publié Mardi 12 décembre 2017 • 186 visites

Haut de page